Pierre Monsard est né le 19 Septembre 1953 à Mouila . Il est le deuxième enfant de feu Gaëtan Monsard et de Colette Malemou Moukagni .

Comme son frère Adolphe,il est très tôt inscrit à l'école primaire de la ville . Dans ce royaume d'enfance, le jeune Monsard partage son quotidien avec, entre autres, deux frères auxquels il restera très attaché : Pierre-Claver Maganga Moussavou et Alfred Mabicka Mouyama, tous deux aujourd'hui,ministres de la République .

Dans le sillage du père Monsard, un administrateur,appelé à servir son pays partout où le devoir l'exige, le petit Monsard se retrouve à Bitam en 1963 .De ce séjour dans le nord du pays, Monsard conservera le souvenir des "joies partagées avec ses camarades de classe" qu'il contait avec nostalgie à la moindre occasion .

C'est à Ndendé que Monsard obtient son baccalauréat en 1975 . Orienté contre son gré à l'Ecole normale supérieure, Pierre Monsard qui tenait absolument à faire ses études à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines s'y inscrit comme auditeur libre au Département de Lettres Modernes . Sa Licence en poche, il va poursuivre ses études dans l'Hexagone et plus précisément à l'Université de Lille III , où il obtient en 1985, son doctorat ès Lettres sa thèse paortait sur les "Aspects de l'oralité africaine traditionnelle et son influence sur la littérature écrite actuelle" .

L'année qui suit, le jeune diplômé revient au pays et intègre tout naturellement le département des Lettres modernes où il enseigne les littératures africaines ( la transculturalité dans la littérature africaine écrite et la néo-oralité ) et la stylistique .

En 2003, de retour de stage à Dakar, il crée au sein de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines, le Département des Littératures Africaines dont il sera le Chef de Département .

Pierre Monsard Siégu nous a quitté le 28 novembre 2005, des suites d'un malaise cardiaque . De lui, on retiendra qu'il avait de nombreuses qualités : la rigueur, le dynamisme, la dsponibilité et l'humour . Il entretenait des amitiés fortes et soutenues avec des personnes simples et ordinaires
Outre ses activités pédagogiques, P.Monsard a animé plusieurs conférences ( il est dévenu l'un des maîtres à penser du "grand-frérisme" artistiques et littéraires . En 1993, il fonda la troupe théâtrale "La Compagnie du Théâtre express" qui est devenu après sa disparition, "La Compagnie Théâtre express de Pierre Monsard". Il a également publié chez L'Harmattan, un texte critique sur l' "Esquisse d'une poétique du comique : l'écriture de Sony Labou Tansi".

Les hommages qui lui ont été rendus à l'Université Omar Bongo avant son inhumation ,ont été dignes du rang du "grand-frère" et du grand maître qu'il a été .

Sur des notes de I.I et Otembé Nguema de "L'Union plus".